Trois Clans, Trois Chefs, Une Guerre ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Vent du Nord

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 86
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant l'écran de mon ordinateur, assise confortablement sur le siège, les pieds sur le radiateur. ~

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrier
Mentor/Apprenti: Nuage de Vorpal
Compagne/Compagnon: -
MessageSujet: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Mar 13 Déc - 18:55

    ~ PATROUILLE
    privé Coeur de Flamme, Fée des Bois, Nuage Enchanté & Ecorce de Lune

    Vent leva les yeux. Coeur de Flamme, Fée des Bois et Nuage Enchanté l'attendaient. Il s'avança vers eux, un petit sourire se dessinant progressivement sous ses moustaches. Il aimait aller en patrouille. Il aimait l'action, l'aventure, et détestait l'immobilisme. La vieille lui avait fait remarquer que cela ne lui servirait qu'à lui attirer des ennuis. C'était une manie chez lui ...
    Le guerrier les rejoignit et ensemble, ils prirent le chemin de la Rivière, tout en longeant les autres frontières. À l'horizon, de gros nuages s'accumulaient, mais le ciel arborait toujours cette couleur grise. Il ne tardera pas à neiger ! La saison des neiges n'en était qu'à ses débuts, mais déjà, la baisse des températures se faisait ressentir. Tous les matins, les cristaux de givres recouvraient l'herbe ... Vent du Nord sursauta. Un "truc" blanc et froid venait de se poser sur le bout de son museau. Il loucha.

    " Il neige ! " s'écria t-il.

    Tant qu'il était absorbé dans sa contemplation, il ne remarqua pas que les autres continuaient d'avancer. Ce n'est que le bruissement des buissons qui bordaient la rivière qui le fit émerger. Il regarda en direction des buissons, et huma. L'odeur de la tribu de la Source flottait dans l'air ... Alors, il se mit en position d'attaque. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas utilisé sa force pour combattre, non pour chasser. D'un bond agile, il se propulsa dans les buissons. Devant lui se dressait un chat au pelage blanc immaculé, sentant à plein nez la Source.

    " Eh ! Que fais-tu sur nos terres ? "


Absolument minable, je m'en excuse .___.



Dernière édition par Vent du Nord le Mer 21 Déc - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net/
avatar

Nuage Enchanté

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 15
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 19
Localisation : Quelque part dans tes cauchemars...

Feuille de Guerrier
Rang: Apprenti(e)
Mentor/Apprenti: Fée des Bois
Compagne/Compagnon: Nein
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Mer 21 Déc - 11:00

Le soleil venait de se lever et la chaleur vint réchauffer mes moustaches. Je me réveilla lentement. Mes muscles étaient tout endoloris, je m'étira pour les tenir prêts. Ce matin, je devais partir pour la patrouille du matin avec Vent du Nord, Cœur de Flamme et Fée des Bois. Ma fourrure toute ébouriffée, je fis ma toilette en silence pour ne pas réveiller mes collègues. Des grimaces se dessinaient sur mon museau à chaque fois que ma langue enlevait un nœud. Même si le soleil était déjà dans le ciel rouge, il faisait encore assez sombre. Je sortis prendre l'air et pris une souris pas trop dodue pour laisser le meilleur gibier aux anciens, aux reines et aux chatons. Cœur de Flamme et Fée des Bois étaient déjà près. Après avoir terminé ma souris, je les rejoignis. Il manquait encore le guerrier blanc et noir, Vent du Nord. Quelques minutes s'écoulèrent avant l'arrivée du matou. Le sourire aux babines, il couru vers la petite troupe.

Une fois tous là, nous partîmes en longeant la rivière, tout en passant près des frontières. La couleur rouge du ciel vira au gris, les nuages couvraient le ciel. Le temps se rafraîchit et des petits flocons blancs tombaient du ciel, qui brillaient tels les étoiles de la Toison Argentée. Nuage Enchanté avait une brusque envie de chasser cette poussière d'étoile blanche et froide, c'est lui qui voyait cela pour la première fois! Vent du Nord s'émerveilla devant ce spectacle, comme si il n'en avait jamais vu.

[color:3fd8= black]" Il neige ! "

L'apprenti se retint de sauter partout mais non le guerrier qui contemplait les flocons tandis que les trois autres chats de la Neige continuait leur chemin. soudain, un grognement, un feulement se fit entendre. Nuage Enchanté couru rejoindre Vent du Nord. Quand il fut près de lui, ça sentait drôlement le poisson. Une seule tribu sentait le poisson, celle de la Source! Le chat de pelage doré tacheté se mit en position d'attaque, mais l'autre chat bondit dans le buisson et demanda.

" Eh ! Que fais-tu sur nos terres ? "

L'intrus avait un pelage blanc immaculé, s'il y avait plus de neige, il ne serait pas repérable, par rapport à Nuage Enchanté qui préfère l'automne pour se fondre dans les couleurs chaudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 19
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Mer 21 Déc - 17:27

Les doux rayons traversèrent silencieusement la couche laiteuse. Les volutes de la brume s'entortillaient les uns dans les autres, tel un vieil arbre. Malgré la légèreté de la brume, elle se sentait sur nos épaules, sur nos dos. Mais voilà que tout doucement des bras perçaient ce manteau matinal. Orangés, translucides, ils délaçaient les volutes sans aucune peine. Ils défaisaient les mailles jusqu'à ce que la brume se retire lentement, battant retraite. La vue s'éclaircit, et sans qu'on s'en rende vraiment compte, l'amas de fines gouttelettes plana un instant avant de se retirer de nos corps. Sans qu'on en sache la raison, nous étions libérés d'un poids, et préparés pour cette journée qui s'annonçait fabuleuse. L'aube se levait, dévoilant un ciel grisé, chargé d'un attroupement de nuages. Au loin, le ciel, pourtant dégagé, demeurait grisâtre, palot. Sur le sol, un tapis doux et froid s'étirait. Immaculé, il était percé par des fines pattes, révélant qu'il n'était en fin de compte pas plus épais qu'une écorce. Le vent, de ses rudes mains glacées, enlevait en quelques endroits la neige. Sur les rochers, il se reposait pour rebondir de plus belle vers un ciel qui crachait déjà quelques flocons. Les enfants des nuages se posaient délicatement sur la sol et se fondait avec le tapis présent plusieurs heures plus tôt. Bien que fine, la couche de neige demeurait, maintenue grâce à la basse température qui stagnait en ce moment sur la vallée. Bien vite, il cessa de neiger, juste avant que les premiers guerriers ne se réveillent ...

Je posais ma tête sur la mousse qui m'avait servie de coussin. Elle était chaude et agréable, je n'avais aucune envie de la quitter. Je me recroquevillais, cherchant péniblement à chasser le froid qui habitait mon poitrail. N'y parvenais pas, je frissonnais et m'arrachait à la mousse tiède. Je regrettais un fugace moment de n'avoir avec moi un de ces paniers des bipèdes. Mon poil s'ébouriffa et une vague de chaleur me traversa. Je me lissais le poil et sortis. Je m'attendais à trouver un vent furieux qui me fouetterais le visage et me glacerais. Il n'en fut rien, et je ne trouvais que quelques brises ni chaudes ni glacées, juste froides, seulement hivernales. Un instant surprise, je m'arrêtais sur le seuil de la tanière, et attendis tout de même un signe de la présence devenue familière du vent. Il ne se montra pas, et je haussais discrètement les épaules. Je me dirigeais à pas modérés vers le tas de nourriture. Le jaugeant d'un coup d'oeil, je vis que je pouvais piocher une petite souris afin de me tenir au ventre. Les chasseurs, moi y comprit, avions bien travaillé ces derniers jours. La pile de gibier était tout de même assez haute. Mais il n'y en avait jamais trop. Je me dis que, plus tard, je me rendrais dans les bois avec un autre guerrier, afin d'attraper un gros lapin, ou mieux, qui sait ? Les petites proies se faisaient rares au fur et à mesure que le froid s'installait. Petite, je m'obstinais à chercher la raison pour laquelle le froid ne se lassait pas de ces paysages sans vie, blancs et vides à perte de vue. J'étais si naïve . . .

Je croquais à pleines dents dans la chair tendre du rongeur. Comme toujours, les poils, cette fois roux, me grattaient le palais. Je mastiquais méticuleusement chaque morceau et savourais silencieusement chaque goutte de sang précieuse qui me roulait dans la gorge. En un picotement, je sentis mes papilles s'éveiller, endormies par cette longue nuit froide. Les nerfs ne résistaient pas à l'étau de mes crocs acérés et je percevais leurs mélodieux craquements. J'entendais mes crocs s'entrechoquer entre les lambeaux sanguinolents de la chair fraîche. J'avalais le bout une fois qu'il fut réduit à une purée difforme. Puis j'arrachais de nouveau une partie du corps de la souris. La litanie des nerfs recommença, le sanglot des perles de sang repris et la marche fracassante de mes crocs revint. Mais ces bruits, différents et pourtant plus proches qu'on ne l'entend, n'ont jamais réellement cessé. Tout comme la litanie du vent, le sanglot du feu mourant et la marche fracassante des vagues contre les roches. Le renouveau et la fin, l'amour et la guerre, comme quoi tout est lié ; tout comme l'éternel cauchemar est le début de tous les rêves.

Je finis mon rongeur en quelques bouchées, en prenant mon temps. L'astre du jour éclairait faiblement le ciel. Ce dernier se teintait de rose pâle, comme celui des groseilles d'été. J'arrachais machinalement quelques brins d'herbes qui répandirent leur jus amère dans ma bouche, picotant et démangeant mes papilles, avant d'être surprise d'en trouver encore. Je rejoignis Nuage Enchante et Coeur de Flammes, attendant Vent du Nord. Je levais la tête vers le ciel qui semblait près à cracher sur la terre une pluie dure et glacée, une pluie commune à tous les hivers, redoutée et attendue. Vent du Nord arriva, un sourire lui pendant aux moustaches.

Il avait un magnifique pelage blanc et noir. Avec ses poils courts, je craignais pour lui qu'il ne prenne froid, mais il ne frissonnais pas et son poil n'était pas gonflé comme le mien. Son poil ne se bornait pas à être seulement blanc et noir partout sur son corps. Sa queue était noire comme la nuit et son poitrail blanc comme la neige. Ce qui m'étonnait le plus chez lui, c'était ses yeux bleus, pétillants de malice. On voyait bien qu'il cherchait l'aventure, lui.

Le pelage de Coeur de Flammes était tout aussi étonnant. Son nom le désignait très justement : son poil était roux comme celui d'un écureuil. Il avait une carrure moyenne, mais on sentait qu'il se mouvait avec aisance dans son corps tout fait de muscles. Son poil long reflétait les jeux du soleil, tout comme le mien. Ses yeux étaient légèrement ternes, habité d'une lueur étrange. Ils étaient vert émeraude, et ça aurait pus être beau si seulement un autre éclat que le reflet du soleil sans sa pupille ne s'y était trouvé. Sa queue était longue et touffue, et je remarquais quelque chose d'étrange, mais je ne m'attardais pas. Ses oreilles, fines et aiguës, se tournaient en tous sens.

Nuage Enchanté avait sans nul doute le plus beau pelage des deux autres guerriers. En terme d'originalité, car si on parle de majestuosité, Coeur de Flammes et moi l'emportions haut la main ! Quoique Vent du Nord se plaçait bien haut, avec ses magnifiques yeux bleus, reflétant son caractère enjoué et insouciant. Le pelage de l'apprenti était doré, sable, et parsemé de taches plus foncées, noires. Ses yeux paraissaient sombres par rapport à son pelage, pourtant ils n'étaient que noisette claire.

Nous prîmes la route. Le silence se faisait pesant avec cet immense blanc. De mon côté, cela ne me gênait pas. Ce silence me permettait de faire le vide et de me concentrer sans avoir à entendre perpétuellement des voix criardes qui me reprochaient des choses que même mon subconscient refusait d'admettre. Je sentis alors sur mes oreilles le poids léger et froid d'un flocon. Je remuais mes oreilles et le flocon tomba dans la neige. Je m'étais arrêtée une fraction de seconde et je rejoignis le groupe qui continuait de progresser. La neige était légère et ne nous gênait pas. Les flocons, peu nombreux, étaient presque invisibles. Je remarquais alors que Vent du Nord s'était arrêté. Il avait dit quelque chose comme s'il s'adressait à lui même. Je ne l'interpellais pas, je ne me retournais pas. Je continuais pas route avec mes compagnons, attendant comme eux que Vent du Nord nous rejoigne. Mais il ne le fit pas. Alors je fis demi-tour et le trouvais en position d'attaque. L'odeur qui m'avait titillé les narines n'était pas la neige, mais celle d'un guerrier de la Source ! Etonnée d'avoir fait une si grosse erreur, je rejoignis Vent du Nord et ce dernier bondit dans les buissons.

Son poil était entre le long et le court, comme s'il ne s'était pas vraiment décidé. Il était blanc, mais différent du mien. Tandis que mon poil était si clair que la neige était crème à côté, lui s'était le contraire. Mais il se fondait très bien dans le paysage. Je le contournais doucement, je ne sentais pas s'il m'avait distinguée ou pas. Je crispais mes muscles, en attente d'une tentative de fuite, comme bien souvent. Il semblait ne pas réagir. Vent du Nord lança ;

«Eh ! Que fais-tu sur nos terres ?»


C'était une très bonne question. Je poussais un grognement rauque et me rapprochais encore de lui. Il ne pouvais s'échapper, il était cerné par nos quatre corps en position défensive. Je ne le voyais que de dos, et, voulant savoir à quoi ressemblaient ses yeux, je grinçais :

«Qui es-tu ?»


Il n'y avait aucun ton amical dans mes paroles. Mon ton était animal, sauvage. Redoutable. Ce guerrier n'avait strictement rien à faire sur nos terres, et il était hors de questions de le laisser s'en tirer sans rien faire pour le punir. Mes yeux se noircirent, comme souvent lorsque mon humeur était plus que mauvaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Cœur de Flammes

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 21
Date d'inscription : 09/09/2011

Feuille de Guerrier
Rang:
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas ='(
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Jeu 22 Déc - 23:29

Le soleil perça de ses froids rayons le feuillage des arbres au-dessus de moi. Sans ouvrir les yeux, je savais que le temps n’était pas comme d’habitude. Je sentais que l’air était plus froid, plus humide. Doucement, je baillai en montrant mes crocs aiguisés, et j’ouvrai les yeux sur un camp enneigé. La brume avait gagné sur le soleil, et dessinait de fines volutes dans le ciel gris.

Je me levai lentement, les membres engourdis par le froid. Je hérissai mon poil roux, comme si sa couleur pouvait me réchauffer comme le feu. Mon long pelage me tenait chaud, et je n’avais pas si froid, mais le vent soufflait. Une fois debout su mes quatre pattes, je courrai par petits bonds vers le tas de gibier. Celui-ci, bien qu’assez haut, diminuerait rapidement à cause du froid : les anciens et les petits auraient besoin de plus manger. Il faudrait organiser une nouvelle expédition de chasse.

Je me servais dans le tas en prenant un petit moineau, bien chétif pour la saison. Je le dévorais en quelques coups de dents, et j’allais aussitôt rejoindre Fée des Bois. Je n’avais déjà plus faim, malgré le peu que j’avais mangé. Nous attendîmes en silence que Vent du Nord et Nuage Enchanté nous rejoignent. Nuage Enchanté arriva vite, mais Vent du Nord mit plus de temps à nous rejoindre, et quand il arriva, ce fut un sourire étrange collé aux babines.

Notre quatuor était impressionnant. D’un côté on voyait Fée des Bois, presque invisible sur la neige, son poil blanc volant dans le vent comme les flocons qui venaient s’ajouter lentement sur le tapis de la forêt. Ses yeux bleus semblaient briller, bleus comme le ciel par beau temps, ils resplendissaient de fierté.

Nuage Enchanté, à côté d’elle, était resplendissant dans le soleil froid de l’hiver. Son pelage fauve, tacheté de noir, était plus brillant que l’or. Il était tel un lion, tranchant sur le blanc de la neige.
Vent du Nord, lui, était à demi caché par son pelage blanc qui se fondait dans la neige.

Quant à moi, mon pelage roux semblait prêt à embraser la neige sous moi, mes longs poils flottant dans l’air embrumé.

Nous partîmes sur un regard commun. Notre départ se fit en silence, personne ne parlait. Le silence devait pesait aux autres, mais mon mépris envers eux et mon envie naturelle d’être seul faisaient que j’aimais le silence. Mes pensées occupaient entièrement mon esprit, mais une idiote parole de Vent du Nord me sortit de mes pensées.

« Il neige ! »

Il hurla cela comme si personne ne s’en était rendu compte. Des flocons se prenaient depuis un moment dans mon pelage roux, venait assombrir ma fourrure en fondant et en mouillant mes poils. Il s’arrêta soudain.

Je sentais une odeur étrange dans l’air, une odeur … D’un coup, je me rendis compte que la forêt puait la tribu de la Source. Quel que soit l’imbécile qui était là, il allait le payer. Je m’arrêtais derrière Vent du Nord, qui bondit dans les buissons.

A sa suite, je me jetai dans les ronces, ne tenant pas compte des épines qui lacéraient mon pelage. Un chat blanc de la Source s’y trouvait, et je me mis aussitôt en position d’attaque. Il ne bougeait pas.
Vent du Nord lui jeta :

« Eh ! Que fais-tu sur nos terres ? »

Et Fée des Bois enchaina :

« Qui es-tu ? »

Elle se trouvait derrière lui et ne pouvait pas les voir, mais moi je le voyais. Je voyais ses yeux bleus briller de frayeur devant nos quatre corps tous muscles bandés. Il n’avait aucun espoir de fuite. Jamais je ne laisserai un intrus sortir indemne de mon territoire. C’était le mien, personne n’avait le droit de le violer.
Je lui crachai à la figure :

« Tu réponds ou tu crèves, et tu as intérêt à avoir une sacrément bonne excuse. »

Et j’ajoutai entre mes dents :

« Tu as trois secondes petit imbécile prétentieux, en plus tu as cru pouvoir t’introduire ici comme ça hein ? On verra bien … »

Ma queue rousse battait furieusement l’air, mes poils étaient hérissés, mes yeux jetaient des éclairs. Ma bouche était entrouverte, laissant entrevoir mes crocs luisants que je savais menaçants. Nous étions tous en attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vent du Nord

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 86
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant l'écran de mon ordinateur, assise confortablement sur le siège, les pieds sur le radiateur. ~

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrier
Mentor/Apprenti: Nuage de Vorpal
Compagne/Compagnon: -
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Sam 7 Jan - 11:43

    UP ! Écorce de Lune, c'est à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net/
avatar

Ecorce de Lune

Guerrier(e) de la Tribu de la Source

Guerrier(e) de la Tribu de la Source

Messages : 86
Date d'inscription : 05/07/2011
Age : 24

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrier
Mentor/Apprenti: Nuage de Renard
Compagne/Compagnon: A Pas ='(
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Ven 20 Jan - 9:09

Ecorce de Lune était partis en balade ce jour la. Les soucis de la Tribu l'avait quelque peu rendu confus. D'abord le depart de leurs lieutenant puis leur guerrisseur et enfin leur chef qui ne faisait plus rien(il est pas encore mort a cette date), cela avait de quoi inquieter. Le matou blanc allait la ou ses pattes l'emmenait. Soudain Il se mit a neiger, *Tant mieux on me verra encore moins!* Et le jeune guerrier continua sa route.

Il arriva enfin sur une plaine immaculée. Il inspira l'air frais. Il n 'y avait que ca qui lui faisait du bien. Soudain une autre odeur plus aigre lui vint jusqu au narines.C 'était l 'odeur de la Tribu de la Neige. Il venait d'entrer sur leur territoire. Une patrouille vint a sa rencontre. Une patrouilles a la taille variée et aux couleurs bigarrées! Seulement un ou deux des matous aurait pu se cacher dans la neige qui était pourtant leurs principales cachettes!

Une fois la patrouille arriver a la hauteur d'Ecorce de Lune, ce dernier fut accablé de question , menacants pour certaines, calmes pour d 'autres.

« Eh ! Que fais-tu sur nos terres ? » fut la premiere question qu on lui posa. Il n'eut pas le temps de repondre que deja une autre fusait:


« Qui es-tu ? » une autre question mais celle la etait plus simple. Mais encore une fois une autre question du grand matou roux. Le Sapin de Noel me dit menacant:

« Tu réponds ou tu crèves, et tu as intérêt à avoir une sacrément bonne excuse.

Il ajouta ensuite vraisemblablement en colere:


« Tu as trois secondes petit imbécile prétentieux, en plus tu as cru pouvoir t’introduire ici comme ça hein ? On verra bien … »

Le matou blanc pas le moins du monde effrayé par ces matous et avec un calme olympien commenca a répondre enfin il allait commencer mais il sentit la curiosité du chat qui lui avait posé la deuxieme question. Il se retourna vers elle et dit:

_Bonjour je suis Ecorce de Lune, guerrier de la Tribu de la Source.
Puis se tournant vers le Sapin de Noel il lui dit:

_C'est bien tu as l'air menacant. Mais a force d'etre menacant tout le temps tu finis par ne plus l'etre!!

Enfin en se tournant vers la chatte blanche:

_Je crain de m'etre égaré. J'étais parti me promener et perdu dans mes penées je suis aller un peu trop loin.

Un matou ordinaire aurait eu peur ou aurait ete hargneux et menacant ce qui aurait declenché un affrontemment mais pas Ecorce de Lune. Il avait connu pire quand il était petit et c'est cela qui faisait sa force.

[Voila c'est fait Désole pour le retard ca m'etait totalement sortis de la tete!!!!!!]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vent du Nord

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 86
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant l'écran de mon ordinateur, assise confortablement sur le siège, les pieds sur le radiateur. ~

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrier
Mentor/Apprenti: Nuage de Vorpal
Compagne/Compagnon: -
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Jeu 9 Fév - 19:57

[ WAAH WAH WAH ! Excusez-moi du looooooong retard mais ... pas d'inspiration ni de motivation. o/ Je sais, je suis à tuer. What a Face ]

Comme si la question du matou noir et blanc avait été le déclic. « Qui-es tu ? » fut celle suivante. Elle avait été pronnoncé par Fée des Bois. Les babines retroussées, un feulement rauque monta alors dans sa gorge. Ses yeux changèrent de teinte et virèrent au noir.
Alors Coeur de Flammes enchaîna. Il était « célèbre » dans le clan pour avoir un sacré caractère - mauvais entre autre - et lui en faisant les frais. Le félin roux semblait avoir une dent contre lui. Mais de là à avoir une raison valable ... « Tu réponds ou tu crèves, et tu as intérêt à avoir une sacrément bonne excuse. » Il ajouta : « Tu as trois secondes petit imbécile prétentieux, en plus tu as cru pouvoir t’introduire ici comme ça hein ? On verra bien … ». Fidèle à ses habitudes, comme toujours.

Quatre contre un. Le guerrier blanc qui se tenait devant eux avait très peu de chance de s'en sortir dans un combat aussi inégal. Et il l'avait comprit. Adoptant une attitude calme et posée, il se présenta en tant que guerrier de la Source et dit s'appeler Ecorce de Lune. Puis il s'adressa à Coeur de Flammes :

"
C'est bien tu as l'air menaçant. Mais à force d'être menaçant tout le temps tu finis par ne plus l'être!! "

Vent du Nord se retint à grande peine de pouffer. C'était le reflet exact de sa pensée. Mais il savait le jeune félin s'avançer sur un terrain dangereux. Coeur de Flammes ne laisserait pas passer ça.


" Je crains de m'être égaré. J'étais parti me promener et perdu dans mes pensées je suis aller un peu trop loin. "

Effectivement, il était allé un peu trop loin. Et il était plutôt en mauvaise posture. Mais Vent avait envie d'en finir au plus vite. Il voulait se poser quelque part en hauteur et regarder la neige tomber. Car oui, il neigeait encore. De gros flocons virelotaient dans le ciel uniforme.

"
Oui, il semblerait que tu te sois égaré de peu de ton territoire, jeunot blanc. Et maintenant, que compte-tu faire ? J'aimerai bien que tu retourne tranquillement dans ton camp mais cela est impossible ... Ils nous faut faire quelquchose pour toi. "

Le matou noir et blanc regarda tour à tour ses camarades, les questionnant quant à l'avenir du jeune félin devant lui. Et nous, qu'allons-nous faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net/
avatar

Vent du Nord

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 86
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant l'écran de mon ordinateur, assise confortablement sur le siège, les pieds sur le radiateur. ~

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrier
Mentor/Apprenti: Nuage de Vorpal
Compagne/Compagnon: -
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Lun 20 Fév - 21:28

[ UP ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net/
avatar

Nuage Enchanté

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 15
Date d'inscription : 13/11/2011
Age : 19
Localisation : Quelque part dans tes cauchemars...

Feuille de Guerrier
Rang: Apprenti(e)
Mentor/Apprenti: Fée des Bois
Compagne/Compagnon: Nein
MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune] Dim 11 Mar - 10:09

[sorry sorry sorry, j'attendais qu'hotmail me prévenait pour les réponses ._. ]

Nuage Enchanté avait été surpris par le grognement rauque de Fée des Bois. Celle-ci se plaça à coté de Vent du Nord et se mit à miauler d'un ton froid, prévenant l'intrus qu'il n'était pas le bienvenu.

"Qui es-tu ?"

Immédiatement après, Coeur de Flammes feula quelques mots qui étaient bien loin d'être sympathiques.

"Tu réponds ou tu crèves, et tu as intérêt à avoir une sacrément bonne excuse."

Le chat de la Source n'avait pas eu le temps de répondre qu'il rajouta:

"Tu as trois secondes petit imbécile prétentieux, en plus tu as cru pouvoir t’introduire ici comme ça hein ? On verra bien … "

Nuage Enchanté, à la place du guerrier blanc, aurait déjà fuit la queue entre les pattes, et il aurait sûrement rabaissé la réputation du clan à "une bande d'apprentis fuyards" et son mentor et son chef n'auraient pas été très fiers. Mais, maintenant, ce n'était pas lui le chat en danger, mais bien celui en face de lui. Il se retourna lentement, gardant un calme incroyable que l'apprenti n'aurait pu faire preuve. Le matou blanc prit parole.

"Bonjour je suis Ecorce de Lune, guerrier de la Tribu de la Source."

Ecorce de Lune posa son regard océan sur le guerrier roux.

"C'est bien tu as l'air menaçant. Mais à force d'être menaçant tout le temps tu finis par ne plus l'être!!"

Là, le guerrier de la Source avait dit les mots en trop. Coeur de Flammes n'avait pas un caractère qui lui permettait d'accepter toute remarque sans réagir. Nuage Enchanté espéra qu'il ne mette pas l'intrus en lambeaux dans les minutes qui viennent. Celui-ci d'ailleurs, continua.

" Je crains de m'être égaré. J'étais parti me promener et perdu dans mes pensées je suis aller un peu trop loin. "

Oh que oui, il était trop loin. Il était bien à une dizaines queues de renards de son territoire . Tous les compagnons de Nuage Enchanté montraient les crocs et feulaient. Il essaya de les imiter mais comme il était au début de son entrainement, il se demandait juste qu'est-ce qu'il devra faire si on devait l'attaquer. Vent du Nord le sortit de ses pensées en répondant au matou.

" Oui, il semblerait que tu te sois égaré de peu de ton territoire, jeunot blanc. Et maintenant, que compte-tu faire ? J'aimerai bien que tu retourne tranquillement dans ton camp mais cela est impossible ... Ils nous faut faire quelque chose pour toi. "

Le guerrier noir et blanc se retourna et posa son regard sur chaque chasseurs de la Tribu de la Neige. Quand il regarda Nuage Enchanté, l'apprenti voyait qu'il demandait ce qu'ils pourraient faire. Le jeune chat au pelage doré haussa les épaules, il en avait aucune idée. Il suivit les yeux de Vent du Nord pour voir ce que Fée des Bois et Coeur de Flammes allaient lui répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune]

Revenir en haut Aller en bas
 

Patrouille. [PV Doby, Fée, Enchanté et Lune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Tribu de la Neige :: Les Territoires :: La Rivière-
Sauter vers: