Trois Clans, Trois Chefs, Une Guerre ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fée des Bois | VALIDE |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Fée des Bois | VALIDE | Mer 23 Nov - 14:25

~ Votre félin ~


x. Nom Fée des Bois
x. Âge Un an et six lunes (soit dix-huit lunes.)
x. Sexe Femelle.
x. Tribus Tribu de la Neige.
x. Rang Guerrière.

x. Qualités [3 minimum]
Il est dur de parler des qualités de quelqu'un. Parce que ce qu'on voit avant, chez les autres, ce sont leurs défauts. Fée des Bois est très bavarde, mais autant dire que je le mets dans les défauts aussi. Elle est très rapide et vraiment agile, ce qui l'aide souvent. Elle est super, vraiment, toujours, sans répit que quand elle dort : joyeuse. Autant vous dire aussi que je le mets également dans les défaits. Encore à mettre dans les deux cases : franche. Sinon, Fée des Bois est aussi très honnête et loyale, et elle n'aime pas mentir. Elle est vraiment très responsable, d'elle-même, et des autres.
x. Défauts [3 minimum]
Quand on parle de défauts, on parle aussi d'éducation. Cette guerrière est énormément curieuse et parfois même trop, en fait, tout le temps trop. Elle veut tout savoir, tout comprendre, tout entendre. Une vrai furie ! Fée des Bois s'emporte vite et pour un rien, autant dire qu'elle est capricieuse, ce sera plus juste. Horripilante, elle se prend pour quelqu'un de très important quand elle veut. Très, très, trop bavarde. Et surtout, elle n'est pas respectueuse. Bien sûr, en tant que responsable, elle connait ses limites, mais je ne sais pas si elle en a vraiment. Toujours joyeuse, boule d'énergie, elle en fatigue les autres. Franche, trop franche, car elle blesse. Mais le pire, c'est qu'elle s'en rend compte, et qu'elle s'en contrefout car elle veut profiter de la vie. Alors là, on ne peut pas dire qu'elle ne profite pas !


x. Caractère [3 lignes minimum]
Fée des Bois est secrète, insaisissable. Elle peut être tantôt folle, tantôt tellement sérieuse qu'on a l'impression qu'elle nous joue un tour. D'ailleurs, on ne peut jamais être sûre avec elle, les blagues, ce sont sa spécialité. Pourtant, même si on est fâché, elle est tellement joyeuse et aimante qu'on oublie bien vite. En échange de quoi elle est compréhensive et elle ne juge pas les autres, ce qui fait d'elle une très bonne amie. Charmeuse, elle a fait tomber plus d'un sous l'emprise de son coeur. Mais, exigeante, elle les rejette dans être consciente de leur briser le coeur. Elle va toujours chercher plus loin ce qu'elle a tout près et qu'elle n'aura pas ailleurs, elle est incompréhensible car elle vers un mur contre lequel elle se brise le coeur. Seule sa soeur a découvert la vraie Fée des Bois ; sensible et le coeur ouvert à tous. Elle a peur de se tromper car elle est consciente de ses limites, qui sont pourtant respectable, mais Fée des Bois ne croit pas en elle.
Fée des Bois est très possessive et protectrice. Elle n'accorde pas facilement sa confiance, même si on a l'impression de pouvoir l'amadouer facilement. Elle peut être timide, mais seulement avec des personnes qui ne sont pas comme des autres, des personne qui ne tombent pas sous son sourire charmeur et ses beaux yeux bleus.Sinon, elle se sent à l'aise avec tout le monde, ce qui irrite parfois certains. Fée des Bois est têtue et déterminée. Elle est très sage, mais n'en fait qu'à sa tête. Elle sait très bien mentir, et je ne peux pas dire si c'est un défaut ou une qualité, néanmoins elle n'en profite pas et ne ment que lorsqu'elle y est obligée. Très vite jalouse, elle ne supporte pas que quelqu'un réussisse là où elle échoue, et très vite elle est déstabilisée quand quelque chose qu'elle avait prévu prend une tournure différente. Mais elle a de la répartie et du culot qui la sortent de toutes les embrouilles, magistralement. Issue de sang pur, elle a été éduquée dans le sens où seuls les gens de son espèce peuvent rester dans le Clan du Vent. Pourtant cette couverture qu'elle se met en acceptant cela n'est que pour son clan, car elle ne comprend pas pourquoi seuls eux pourraient faire partie de ce clan. Mais elle ne cherche pas à contredire ses aînés car elle sait que si elle le fait, elle sera bannie du clan, ce qu'elle ne voudrait pour rien au monde car même si elle est autonome, elle ne pourrait pas vivre seule. Et elle sait bien que son frère et sa soeur ne quitteraient pas le clan pour elle. Fée des Bois a eu une enfance douloureuse, et si aujourd'hui elle respire la joie de vivre, c'est qu'à l'intérieur, elle pleure encore.

x. Physique [3 lignes minimum]

Fée des Bois a le pelage long et blanc, toujours lustré. Sa taille est moyenne et sa stature est fine... Elle est haute sur pattes, mais ses poils donne une autre impression, celle d'égalité. Les griffes de la femelle, lorsqu'elles sont sorties, sont courtes mais aiguisées. Sa queue est longue et touffue et toujours fièrement relevée afin qu'elle ne traîne pas par terre.
Sa tête est fine, ses oreilles sont petites, son museau en coeur et ses moustaches peu allongé. Ses yeux sont essentiellement bleu océan, avec des éclats dorés et vert près de la pupille noire.
Fée des Bois apporte une grande importance à son image, ce que les personnes voient. Pourtant elle adore jouer, même si c'est salissant. Car Fée des Bois est naturelle, vous allez me dire pour un chat c'est normal ! mais Fée des Bois ne fait sa toilette que le matin et le soir, par régulièrement dans la journée.

x. Histoire [3 lignes minimum]
Post Suivant.



~ Hors-Jeu ~

x. PUF Crats. ©
x. Que vous inspire le mot "Citron" ? Ca piique /o Mais c'est fou comme c'est bon .o.
x. Steak ou Brochette ? Les deuux :D
x. Comment as-tu eu l'adresse du forum ? Par un partenariat ...
x. Premier avis sur le forum ... J'ai complètement flashé !
x. Les codes du reglementouki by Droon ^^



Dernière édition par Fée des Bois le Sam 26 Nov - 15:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Mer 23 Nov - 14:26


    1 - Orphelins.



Petite Fée s’arc - bouta contre son frère mais elle partit d’un fou rire et s’effondra sur le sol. Elle contamina son frère et sa sœur et ils se retrouvèrent tous trois fous de rire, se roulant sur le sol. Mais leur père arriva et ils se calmèrent. Larmes du Colibri leur sourit, mais Petit Corbeau, le frère posa la mauvaise question.

« Elle rentre quand maman ? Ca fait cinq lunes qu’elle est partie en chasse. »


Le regard du père se voila de colère et il jeta Petit Corbeau à terre. Ses yeux étaient noirs et son poil était bouffant. Petite Fée et Petite Rose se précipitèrent vers leur frère, et Petite Fée enfonça sa patte dans son ventre en miaulant son nom. Petit Corbeau ne répondait pas. Petite Rose cria. Petite Fée plaça sa tête sous celle de sa sœur qui s’était mise à pleurer. Folle de rage, le regard aussi noir que celui de son père, elle cria à ce dernier.

« Tu l’as tué ! Tu es un monstre ! »


Le père ouvrit de grands yeux horrifiés et voulut retourner Petit Corbeau mais celui - ci frémit et cela le stoppa dans son geste. Petite Fée n’avait d’yeux que pour Larmes du Colibri. Ses pleurs coulaient sur ses joues. Ses yeux bleus semblaient trembler et sa vue se brouillait. Elle ne pouvait être méchante avec son père mais elle se l’obligeait. Elle détourna le regard de son père qui voulut la retenir mais lui cracha dessus.

« Je te hais ! »


Elle se coucha contre son frère pour lui apporter de la chaleur. Larmes du Colibri regarda un instant les deux femelles qui voulaient se raccrocher au seul souffle de leur frère. Celui - ci remuait faiblement. Larmes du Colibri s’approcha doucement et avança sa patte pour caresser la tête de son fils mais ce dernier trouva assez de force pour lever la patte et griffer celle de son père. Il murmura dans un râle, mais chacun des chats ici présents compris ce qu’il dit.

« Ne ... me ... touche ... pas ! »


Une larme, une unique larme, vint s’écraser contre le poil gris de Petit Corbeau. Larmes du Colibri regarda avec stupeur son pleurs disparaître dans la fourrure identique à la sienne. Petite Fée laissa elle couler ses innombrables larmes le long de son pelage blanc. Petite Rose, blanche et noire, était partagée entre les pleurs et la colère. Finalement, elle se laissa aller contre sa sœur qui regarda son père avec tant de haine dans ses yeux que son père recula et partit du camp en courant. Le chef de clan arriva vers eux et dit.

« Retournez dans la pouponnière. »


Petite Fée commença à traîner son frère sur le sol mais le grand matou posa sa queue sur son épaule. Il la regarda intensément et elle lâcha son frère, lui leva la tête et lui dit qu’elle l’aimait puis elle posa sa queue autour de celle de sa sœur et elles s’éloignèrent. Petite Fée regarda devant elle mais sa sœur garda sa tête tournée vers son frère et elle miaula de désespoir, d’imprévu, de tristesse. Petite Rose ne voulut pas rentrer dans la pouponnière puis, fatiguée, elle se jeta contre sa mère adoptive et pleura. Petite Fée resta à l’entrée de la pouponnière et regarda son frère disparaître dans l’antre du guérisseur. Elle attendit encore que le chef du clan en ressorte, et il lui sourit. Mais Petite Fée ne put pas lui rendre son sourire, elle ne savait pas si elle en serait encore capable un jour.


Petit Corbeau ne se rétablit qu’une lune plus tard. Le chef du clan se décida alors de les baptiser apprentis pour qu’ils deviennent le plus rapidement autonomes. Les trois chatons ne savaient toujours pas la vérité sur leur mère, et ils avaient l’impression que tout le monde, à part eux, savait. C’était frustrant mais ils avaient fini par accepter de vivre dans l’ignorance. Le chef du clan réunit les chats et demanda à Petite Fée, Petit Corbeau et Petite Rose d’approcher. Ils vinrent et le grand matou prit alors la parole.

« Nous sommes réunis en cette froide journée pour célébrer le passage d’apprenti de trois chatons. Petit Corbeau, approches toi. Par les pouvoirs qui me conférés du clan des Etoiles, je te nomme Nuage du Corbeau. Ton mentor sera Cœur de Lave. Petite Rose. Tu t’appelleras Nuage de Roses et ta mentor sera Fleur d’Oranger. Petite Fée, n’aie pas peur et viens. Désormais tu te nommeras Nuage des Fées et ton mentor sera Brumes Eternelles. »


Les membres du clan scandèrent les noms des nouveaux apprentis. Ces derniers discutaient déjà avec leurs mentors respectifs. Nuage des Fées était vraiment contente d’avoir Brumes Eternelles comme mentor car elle savait qu’il venait tout juste, il y a une lune, d’être nommé guerrier. Il avait donc l’âge d’un grand apprenti. Nuage des Fées le trouvait beau dans son pelage noir long. Mais elle se sentit idiote à le regarder ainsi. Elle était bien trop jeune pour avoir un amour. Elle secoua la tête et alla rejoindre son frère et sa sœur qu’elle félicita. Il était temps d’aller se coucher, car la luminosité baissait très vite. En hiver, le soleil se couchait vite et la température chutait rapidement. Nuage des Fées songea à sa mère. Elle aurait été si fière d’eux !

« Un instant, s’il vous plait ! »


Nuage des Fées, Nuage du Corbeau et Nuage de Roses se retournèrent vivement, la colère dans les yeux. Comme un groupe de petits soldats, ils s’avancèrent vers leur père avec qui ils n’avaient eu aucune conversation depuis l’accident de Petit Corbeau et Larmes du Colibri. Les apprentis montrèrent les crocs mais un regard noir du chef les calma. Ils s’assirent et écoutèrent.

« Maintenant que mes enfants sont grands, j’aimerai leur annoncer la vérité, et à vous tous aussi. Leur mère, Plumes de Vie, est morte quelques jours après la naissance de Nuage du Corbeau, Nuage de Roses et Nuage des Fées. »


Nuage des Fées cessa de respirer et l’univers se chamboula. Tout ce qu’elle avait cru, tout ce en quoi elle avait cru, tout ce en quoi elle avait foi, s’effondra. Le mur solide qu’elle s’était bâti pour survivre se démolit. Son cœur ouvert pleura, mais elle non. Elle ne put ni pleurer, ni hurler, mais elle put prononcer ce mot.

« Maman ... »


La belle journée, les instants joyeux passés à écouter le chef faire d’eux des apprentis s’évapora comme une fumée. Les yeux secs, elle se tourna vers son père mais elle n’eut pas besoin de parler, il s’enfuit comme un voleur. Les amis des trois apprentis s’approchèrent d’eux et les réconfortèrent du mieux qu’ils purent mais la blessure s’était ouverte, et ce n’était pas aujourd’hui, ni les jours suivants, ni encore après, qu’elle ne se fermerait. Une chose est sûre, elle ne cicatriserait jamais. Nuage des Fées enfouit sa tête dans le ventre de Nuage des Roses et Nuage du Corbeau vint se serrer contre elles. Les apprentis restèrent ainsi un long moment, leurs amis restant à côté d’eux, sans rien dire, partageant leur deuil. Nuage des Fées leva les yeux vers le ciel, et lui posa une question.

* Pourquoi ? Pourquoi, clan des Etoiles, m’avoir pris ma mère ? *


Ses yeux bleus, remplis d’incompréhension et de courage, lançant au ciel son regard accusateur, lui promettant une vengeance. Une suite, car tout n’était pas terminé et elle était déterminée à gagner. D’un mouvement de la queue, Nuage du Corbeau invita ses sœurs à le suivre et il demande au chef d’aller se recueillir ensemble ailleurs. Il accepta mais demanda aux trois mentors de les suivre pour les surveiller, mais de les laisser seuls lorsqu’ils le souhaiteraient.

Nuage des Fées, Nuage de Rose et Nuage du Corbeau partirent et les mentors leur montrèrent un endroit pour pouvoir penser à leur mère. Ils leur conseillèrent les falaises, là où tout commence et tout termine. Perdus, les enfants demandèrent le chemin, puis arrivés aux falaises, les mentors les laissèrent, comme si ils n’étaient pas là et les trois petits d’avancer vers le vide. Nuage du Corbeau jeta un très rapide coup d’œil et interdit à ses sœurs d’aller trop près, il n’avait aucune envie de les perdre, elles aussi. C’est là, près de la fin et du début que Nuage des Fées put enfin pleurer. Pleurer comme elle ne l’avait jamais fait. Comme si c’était une délivrance. Le début, et la fin de son deuil. La suite de l’histoire, une page de son livre tourné. Elle sentit une présence à ces côtés et s’attendit à voir sa sœur ou son frère mais ce fut un long pelage noir contre lequel elle s’appuya. Brumes Eternelles posa son museau sur le front de son apprentie et attendit ainsi. Nuage des Fées le prit comme un père, en qui elle avait confiance. Elle vit que Nuage de Roses était avec Fleur d’Oranger et Nuage du Corbeau avec Cœur de Lave. Elle baissa la tête et s’allongea. Elle sentit Brumes Eternelles s’allonger contre elle et son frère et sa sœur et leurs mentors venir contre eux. Les six compagnons plongèrent dans l’univers du sommeil. Seulement Nuage des Fées se réveilla et, écoutant les respirations de ses amis, elle regarda le firmament, écoutant ce que les étoiles avaient à lui dire. Elle songea à sa mère, à tous les moments qu’elles auraient pu passer ensemble, tout le bonheur d’être avec elle, d’apprendre les choses de la vie, se sentir soi-même avec elle, pouvoir avoir une vraie famille, pas celle qui t’as adopté car ton père a refusé de t’apprendre la vérité. Nuage des Fées soupira, se cala contre son mentor et s’endormit, cette fois pour de bon.

Le lendemain matin, Nuage des Fées s’éveilla et elle ne vit autour d’elle que son frère et sa sœur. Elle crut tout d’abord que les mentors étaient rentrés et les avaient laissés là pour qu’ils retrouvent leur chemin. Elle trouvait ça un peu lâche, car elle venait juste d’être nommée apprentie. Mais s’il fallait le faire, elle le ferait ! Mais elle attendrait Nuage de Roses et Nuage du Corbeau, il ne fallait pas voyager seul, c’était dangereux car si on avait un problème, seul un miracle pourrait nous sortir du fourré ! Mais elle vit au loin trois chats. Un gris poil long, une écaille de tortue tigrée et un noir poil long. Nuage des Fées comprit que c’était leurs trois mentors. Le temps qu’ils arrivent, elle réveilla son frère et sa sœur et fis sa toilette. Nuage du Corbeau était comme un oisillon tombé du nid.

« On est où ?, demanda-t-il.
- Aux falaises pour ... penser à maman. Et puis après les mentors sont venus et on a dormi ici. La ils reviennent.
- Ah oui ... »


Nuage des Fées eut mal au cœur de rappeler à son frère la mort de leur mère. Mais les mentors arrivaient les deux petiots cachèrent leur peine tandis que Nuage de Roses sortait du sommeil réparateur et s’étira puis elle fit sa toilette. Les mentors arrivaient et on pouvait distinguer dans leur gueule des souris. Lorsqu’ils arrivèrent, les trois petiots bondirent sur leurs pattes en voyant la nourriture, ils avaient si faim ! La tristesse, ça creuse. Les trois mentors se tournèrent vers leurs apprentis respectifs et Nuage des Fée salua Brumes Eternelles. Il lui poussa une souris vers elle, tandis qu’il en gardait une pour lui. Nuage des Fées attendit qu’il commence, bien qu’elle ait vraiment très faim. Brumes Eternelles sourit et mordit sa souris. Nuage des Fées fit alors de même, goulument, mais pas trop tout de même. Tandis qu’elle finissait son repas, Brumes Eternelles lui annonça le programme de la journée.

« Nous allons faire le tour du territoire tous les deux. »


Nuage des Fées acquiesça mais ne dit rien. Elle se leva, ce qui signifiait à Brumes Eternelles qu’elle était prête. Ils se mirent alors en route. Nuage des Fées remarqua que Nuage du Corbeau et Nuage de Roses en faisait autant. Elle était satisfaite du choix du chef de clan. Normalement, elle aurait du se nommer Nuage de la Fée, ou bien Nuage Féérique, mais elle trouvait Nuage des Fées très beau. Brumes Eternelles décida que ce n’était pas nécessaire d’expliquer les dangers de ces falaises, car ils y avaient passés la nuit et le vide qu’ils avaient vu leur avait suffit, du moins c’est ce qu’il pensait. La jeune femelle au pelage blanc et le jeune mâle au pelage noir s’éloignèrent ensemble, différents et pourtant si identiques d’esprit. Leur allure devint soutenue, et ce fut un jeu pour eux deux de courir aux côtés de l’autre. Nuage des Fées s’était promise de ne pas rire et pourtant, elle oublia en cet instant magique toutes ces promesses et elle rit, cristalline. Pourtant on sentait que quelque chose n’allait pas, une faille était encore ouverte. Mais l’apprentie n’oublia pas sa mère et s’excusa, son rire s’éteignit. Les oiseaux chantèrent pendant son silence, et elle versa une larme, une seule, et elle espérait au fond d’elle que ce serait la dernière. Mais espérait-elle assez fort ?

    2 - Apprentissage.


Dès lors, Nuage des Fées, Nuage du Corbeau et Nuage de Roses passèrent moins de temps ensemble et ils purgèrent leur tristesse en passant des moments doux, amusants et instructifs avec leurs mentors. Nuage des Fées sentait un amour profond, un amour qu’elle croyait enfoui, revenir pour se déverser sur Brumes Eternelles. Elle l’aimait comme ami, un frère, même plus, un père. C’était son père et elle comptait sur lui quoi qu’il arrive. Lors de son tour du territoire, elle avait comprit réellement à quoi lui servirait son apprentissage. Il allait faire d’elle une chatte différente, une chatte forte, une chatte qui ne pleurera plus sa mère, ou du moins elle ne la pleurera qu’à l’intérieur, là où personne ne la verra, là où personne ne la croira faible, ce qu’elle n’est pas. Personne ne verra son amour, sa colère, sa haine, sa peur, elle n’aura d’émotions que ses choix dans la vie. Brumes Eternelles vint la chercher comme d’habitude et lui annonça qu’aujourd’hui, elle apprendrait à chasser. La jeune femelle avait grandit encore depuis sa nomination et elle ondula la queue et sauta sur Brumes Eternelles pour le mettre à terre. Leur camaraderie n’était pas appréciée de tous, les plus âgés disaient un manque de respect et un manque d’autorité. Mais Nuage des Fées trouvait que c’était un manque de gaité et de tolérance, un vieux rabougri jaloux. Cela faisait rire Brumes Eternelles de voir Nuage des Fées frustrée mais il la reprenait en se voulant dure mais sa mimique faisait exploser de rire Nuage des Fées. Mais la petite n’était pas idiote et elle ne voulait pas mettre l’honneur de son mentor en jeu, alors elle se calmait et présentait diaboliquement ironique ses excuses à l’ancien. Il les acceptait et disait à Brumes Eternelles de bien tenir Nuage des Fées. Une fois éloignés du camp, Nuage des Fées s’imitait, puis exagérait la réponse de l’ancien, et Brumes Eternelles lui lançait un regard faussement contrarié, et Nuage des Fées un regard faussement coupable, le sourire au coin des yeux. Brumes Eternelles lui donnait une claque affectueuse sur l’oreille et Nuage des Fées gambadait autour de lui et demandait le programme d’aujourd’hui. La chatte savait déjà comment passer inaperçu, grimper dans un arbre, se défendre assez longtemps pour pouvoir fuir et aussi elle connaissait par cœur tous les territoires. Brumes Eternelles lui demanda d’avancer doucement et lorsqu’il levait la queue elle se figeait et devait observer comme il traquait sa proie. Trois fois de suite, il attrapa une souris, puis il dit à Nuage des Fées d’en faire autant. La femelle essaya d’imiter sa position de chasse : pattes pliées, derrière au sol et tête aussi. Voir sans être vu. Mais Brumes Eternelles lui tapota son postérieur, il était trop relevé. Sans un bruit, Nuage des Fées sortit les griffes et attendit que la petite souris se montre. Alors sans attendre ni être patiente, elle lui bondit dessus. Mais elle n’avait pas vu qu’elle était trop loin pour pouvoir lui tomber dessus. Elle lui courut donc après mais la souris s’enfuit et Brumes Eternelles rejoignit la mauvaise chasseuse. Il lui sourit de toutes ses dents et son regard s’amusait, comme si il chuchotait d’un air risible : Raté ! Nuage des Fées fit une moue désapprobatrice et se détermina à attraper la souris suivante. Cette dernière était petite, et surtout Nuage des Fées était contre le vent, ce qui fit que la souris sentit son odeur et s’enfuit. Nuage des Fées ne comprit si elle n’avait pas été assez discrète ou si quelque chose d’autre avait fait fuir la souris. Brumes Eternelles lui expliqua son erreur et Nuage des Fées comprit tout de suite. Cette fois prête, elle se posta et attendit. Un mulot se présenta et elle attendit qu’il soit tranquillisé pour lui tomber dessus et l’achever, comme un aigle fond sur sa proie et la tue, rapide et précis. Brume Eternelles la félicita et lui expliqua que pour continuer à chasser il fallait enterrer ses proies, mais pas trop profond, juste pour que ni les renards ni les blaireaux ne la flairent. Nuage des Fées acquiesça et alla mettre sa proie avec celles de son mentor. Elle revint vers lui et ils repartirent. Il voulait lui montrer comment courser un lapin. Par chance, un se présenta et Brumes Eternelles sauta sur l’occasion et démarra en trombe, Nuage des Fées à ses trousses. Mais l’apprentie se fit distancer. Seulement Brumes Eternelles ralentit car il avait courut vite et longtemps. Endurante, Nuage des Fées le rejoignit et continua sa route, le dépassant et arrivant à la hauteur du lapin sur lequel elle bondit, ne sachant comment s’y prendre avec une grosse bête comme celle ci. Brumes Eternelles ne mit que quelques secondes pour venir et il s’arrêta pour aider Nuage des Fées à se dépatouiller. Il la félicita et lui dit qu’elle était très endurante, car lui était rapide. Elle le remercia et lui posa une question.

« Brumes Eternelles, penses-tu pouvoir m’apprendre à courir vite comme toi ?, questionna-t-elle.
- C’est possible oui, bien sûr. Tu auras ainsi de la rapidité lors des attaques. Car même si tu es endurante, une fois que tu es attrapée, tu ne peux plus le distancer. »

Nuage des Fées secoua la tête et sans parler remercia son mentor. Elle reprit son souffle et contempla le lapin. Elle ne savait comment elle allait le transporter mais Brumes Eternelles le lança sur son dos et se mit en route. Nuage des Fées le suivit.

Nuage des Fées rentra au camp et décida d’aller parler avec son frère et sa sœur. Ne trouvant ni l’un, ni l’autre, elle alla porter le lapin aux mères dans la pouponnière. Elle voulut apporter une des souris au guérisseur mais on lui interdit d’entrer, car il y avait un blessé à l’intérieur. Inquiète, elle demanda de qui il s’agissait et on lui répondit que s’était Nuage de Lierre, son ami lorsqu’elle était chaton. Elle souhaitait le voir pour lui apporter son soutien, disant qu’elle le connaissait. Elle entra et vit l’apprenti allongé sur une banquette, le dos ouvert dans une longue mais peu profonde griffure. Son mentor, un guerrier qu’elle ne connaissait pas, était penché sur lui et on lisait l’inquiétude et la fatigue sur son regard. Nuage des Fées se précipita vers Nuage de Lierre et ce dernier ouvrit les yeux. Stupeur et joie se lisèrent sur son visage.

« Petite Fée ! Je suis content de te voir ..., chuchota-t-il.
- Moi aussi mais je vois que tu n’es pas en forme. Je suis apprentie maintenant, Nuage des Fées !
- Oh, félicitations ! Je ne savais pas ...
- Je crois que je vais te laisser te reposer. Lorsque tu seras rétabli, tu me raconteras ta mésaventure ?
- C’est promis ! »


Nuage de Lierre sourit faiblement et regarda Nuage des Fées s’éloigner jusqu’à ce qu’il ne la voie plus. Lorsque Nuage des Fées revint, elle remercia le guerrier qui lui sourit et elle sortit. Elle vit alors Nuage du Corbeau et s’approcha de lui. Il était en très bonne forme. Tout deux discutèrent de leur apprentissage puis leur sœur arriva, couverte de boue. Surprise, Nuage des Fées s’exclama qu’elle aurait bien besoin d’un lavage. Les trois apprentis partirent en direction des chutes et trouvèrent un endroit tranquille pour asperger leur sœur qui, glacée, fit de même pour se réchauffer. Joueurs, ils s’éclaboussèrent vivement. Puis, grelottant, ils firent la course jusqu’au clan. Lorsqu’ils y arrivèrent, ils étaient secs et le soleil se couchant, ils allèrent se coucher. La température baissait vraiment beaucoup et Nuage des Fées s’ébroua, tremblante.

Tôt le matin, elle partit avec Brumes Eternelles pour se battre. Maintenant qu’elle courait aussi vite que lui, elle apprit à se défendre et attaquer. Brumes Eternelles révélait qu’il avait de l’expérience et des craintes aussi. Nuage des Fées était très forte pour sauter par dessus son adversaire, au risque de se faire griffer le ventre, et de le griffer de l’autre côté. Seulement, les griffes rentrées, ce n’était pas dangereux. Elle essaya néanmoins de se défendre et d’attaquer au corps à corps, et elle se révéla coriace et douée. Nuage du Corbeau et Nuage de Rose les rejoignirent et ils s’entraînèrent tous les six, chacun apprenant les techniques de l’autre. Le soir, épuisés, les trois apprentis coururent se coucher plus tôt que les autres.

Le lendemain, c’est un magnifique spectacle qui s’afficha à elle. Elle découvrit un monde blanc, fait d’un plafond blafard qui pleurait de grosses gouttes dures et glacées. Elle marcha sur un sol mou et froid, et lorsqu’un flocon lui tomba sur le nez elle éternua. Elle comprit que c’était la neige, cette chose froide et immaculée dont ils avaient si souvent parlé, Brumes Eternelles et elle, et elle était certaine que ce n’était qu’une fable. Elle sourit toute seule et rejoignit Brumes Eternelles qui lui dit qu’aujourd’hui elle avait le droit de se balader, en faisant attention à ne pas se perdre car le paysage était changé lorsqu’il était recouvert du manteau de glace. La couche était fine. Nuage des Fées allait chercher son frère et sa soeur mais Fleur d’Oranger lui dit qu’ils étaient partis. Suivant les traces dans la neige, Nuage des Fées espérait les trouver. Elle sortit du camp et trottina. C’est alors qu’un cri à lui glacer le sang retentit. Lorsqu’il vint vers elle, elle reconnut la voix de sa sœur et ses craintes se confirmèrent lorsqu’elle entendit son frère.

« Nooooooon ! »


Ses paroles résonnèrent en écho dans la forêt et entre les roches. Avec un air de fin. Nuage des Fées démarra au quart de tour, craignant pour la vie de son frère et sa sœur. Elle courut vite, comme une flèche, comme elle n’avait jamais courut. La peur donne des ailes dit-on. Mais réellement seulement la peur pour soi ? Nuage des Fées sentait ses pattes se faire lourdes dans la neige mais elle ne ralentit. Elle entendit un coup de feu et elle accéléra encore.

[Conseil : Ecoutez ça : C'est Resistance, de Muse]


Derrière un rocher, elle découvrit son frère et sa sœur pleurant sur un corps gisant dans son propre sang. Nuage des Fées cru d’abord qu’il s’agissait d’un des apprentis. Mais lorsqu’elle s’approcha, elle découvrit son père. Son propre père. Celui qui l’avait éduquée. Qui avait fait qu’elle existait. L’incompréhension la submergea, puis elle fut envahit de colère, de haine et ensuite de peur. Une foule de sentiments contradictoire se bousculèrent en elle. Elle crut d’abord qu’elle allait se jeter vers son frère et sa soeur, puis sur son père. Les éclaboussures rouge sang sur la neige brouillèrent sa vision. Elle secoua la tête et avança à petits pas vers son père. Soudain, elle s’effondra et hurla.

« Papaaa ! »


Les sanglots remuèrent son corps à présent aussi souillé que la neige. Les larmes coulèrent sur le corps sans vie de Larmes du Colibri. Nuage des Fées ne pouvait contenir plus longtemps ses sentiments. Sa mère, puis son père ... Trop ! L’apprentie explosa comme un artifice, mais un artifice de tristesse, de remords, de mort, de fin. Les pleurs redoublèrent et Nuage des Fées s’allongea, sans force, sans vie, sur son père. Elle oublia son frère. Elle oublia sa soeur. Elle oublia Brumes Eternelles. Elle pensa à sa mère. Elle pensa à son père. Elle ferma les yeux et se l’imagina tel qu’il était. Mais elle n’avait de lui que des souvenirs tristes, haineux. Pourquoi ? Pourquoi à la fin ? Pourquoi enfin lui avouer que je l’aime alors qu’il est maintenant mort. Elle leva la tête, le regard meurtri, une tristesse infinie dans le regard accusateur. Elle parla au clan des Etoiles, hurlant.

« POURQUOI ? Pourquoi ... »


Nuage des Fées se releva et elle eut dans les yeux une envie de mort, de venger son père et sa mère. Une envie de punir ceux qui l’avaient anéanti, ceux qui avaient détruit sa vie. Tremblante de haine, l’amour débordant dans son âme. La blessure qu’elle croyait avoir refermé s’était rouverte, plus saignante que jamais, à vif, elle faisait mal. Nuage des Fées découvrit un bout doré dans le corps de son père. Les hommes. Les hommes qui chassaient avaient tué son père. Elle refusa qu’ils ramènent leur butin. Elle pleura de nouveau, désespérée à l’idée que son père disparaisse à jamais et permette la survie des hommes. Elle hurla de nouveau, mais de haine. Elle criait vengeance. Elle voulait leur mort. Une force soudaine l’envahit. Elle chassa la lassitude de son esprit, elle chassa le désespoir. La colère lui donnait sa force. La haine la rendait dangereuse. L’amour, oui l’amour la rendait invincible. Mais ce combat n’était pas le sien. Son combat, s’était sa famille, non pas les hommes. Les yeux noirs, remplis de cette haine dont j’ai souvent parlé. Elle s’adressa encore à ce Clan, qu’elle ne voulait plus vénérer.

« Pourquoi m’as-tu repris ma famille ? Que veux-tu de plus ? Je te hais ! J’aimais mon père, incapables, et le tuer ne me punira pas. Ca me fera grandir, ca me fera forte. Vous tomberez dans votre propre piège ! »


Nuage des Fées aurait pu hurler ainsi jusqu’à sa mort mais Nuage du Corbeau arriva vers elle et posa sa tête dans son cou. Nuage des Fées ne le chassa pas, mais elle s’éloigna et grimpa sur le rocher. Courant, mais sa peine et sa colère n’en fut que plus forte. Elle atteignit les Hauts Plateaux, le vent plaquant son pelage contre elle, révélant sa respiration saccadée par les sanglots. Elle ne parla pas, mais le regard qu’elle lança au ciel était un regard de défi, de vengeance. Oui, elle vengera son père. Oui, elle ne laissera pas tomber. Le Clan des Etoiles recommencera, mais elle sera forte. Elle grandira.

Nuage des Fées regarda un long moment le ciel noir qui semblait lui rendre son regard haineux. Les éclairs traversaient le ciel mais la colère qui s’était installée en Nuage des Fées était tout aussi forte et impressionnante. Sa colère attendait, elle attendait son heure pour pouvoir exploser, se venger. Mais pour le moment, elle pleura son père, mais sans verser aucune larme car elle s’était promis d’être plus forte que le ciel. Lorsque lui aussi pleura, elle ne retint pas ses larmes et elle inonda le sol autant que la pluie trempa son pelage. Elle entendit une voix et sut que c’était sa mère.

« Calme ta colère ... Nous serons toujours là, dans ton cœur »


Nuage des Fées sécha ses larmes et la boule en elle faiblit, mais ne disparut pas. Elle promit au Clan des Etoiles de lui rendre la pareille avant de redescendre et d’aller réconforter son frère et sa soeur. Elle vit Brumes Eternelles qui alla contre elle. Elle se serra contre lui.

« Nous t’avons entendu. Ne crains rien, nous ne te laisserons pas. »


Nuage des Fées lui murmura un merci avant de fléchir les pattes et de tomber, nez à nez avec son père. Elle lui ferma les yeux bleus dans lesquels elle ne vit rien d’autre que son reflet triste et plein d’amour. Brumes Eternelles regarda une dernière fois Larmes du Colibri avant de laisser les autres chats l’emporter pour l’enterrer et le veiller. Malgré qu’ils soient des apprentis, Nuage des Fées, Nuage du Corbeau et Nuage de Rose restèrent avec leur père, forts, ils ne s’endormirent pas et le veillèrent jusqu’à ce que son âme aie rejoint le Clan des Etoiles. Nuage des Fées regarda les étoiles, l’une brillant dans son regard, puis elle se retourna, comme si elle tournait la page, une nouvelle fois. Mais elle n’avait pas oublié ce que le Clan des Etoiles lui avait fait, et elle n’oublierait jamais.

Nuages des Fées alla courir, elle alla vider sa force, sa colère, son envie de vengeance. Elle sera toujours là pour lancer un défi au Clan des Etoiles. Elle n’oubliera rien. Et elle sera plus forte que les autres, elle ne demandera pas pardon. Elle le haïra. Et Nuage du Corbeau, Nuage de Rose et elle seront unis contre un même adversaire. Seuls, ils ne seront pas de taille, mais tout l’amour qu’ils ont en eux démolira tous les murs que le Clan des Etoiles s’est forgé. Nuage des Fées regarda le corps de son père disparaître dans les falaises. Elle baissa les yeux sur son pelage, sali par la bêtise des hommes, orné du sang de son père. Elle rejoignit les chutes et se lava, regardant le début et la fin couler dans ces grandes chutes. Une vague de tristesse vint encore s’écraser contre la forteresse qu’elle avait forgée contre son cœur. Elle ne pleura pas.

« Je vous aime. Pour toujours. »


Elle adressa ce message à son père et à sa mère, à ces deux parents qu’elle n’a connu que peu. Elle dit à son père qu’elle était désolée. Elle lui dit tout son amour. Elle dit à sa mère qu’elle la remerciait de s’être sacrifiée pour eux. Elle la remercia d’avoir toujours été là dans son cœur. Elle leur dit qu’ils ne seront jamais morts. Passa un long moment où Nuage des Fées était partagée entre plusieurs choix. Plusieurs routes, plusieurs sentiments. Elle avait voulu être forte, mais l’était-elle assez ? Elle se battrait, elle se battra toujours pour les personnes qui lui sont chères, les personnes qu’elle aime.

Les êtres aimés sont immortels.

[Vous pouvez arrêter la musique.]

    3 - Etape.


La mort de Larmes du Colibri marquait pour les trois chats la fin de leur famille proche. Mais aussi le début de leur indépendance, car Brumes Eternelles décida de nommer Nuage des Fées guerrière, car elle avait travaillé dur, et elle était prête. Il savait qu’elle aiderait son frère et sa sœur, car elle était forte d’esprit et plus mature qu’eux. Malgré toutes ces épreuves, Nuage des Fées a réussit à redevenir une chatte joyeuse et aimable, mais Nuage de Rose sait bien que ce n’est qu’un voile sur son cœur en morceau.

Brumes Eternelles alla chercher Nuage des Fées pour la dernière fois dans sa tanière. La jeune femelle enfouit sa tête dans le long pelage de son mentor et il fit de même, lui intimant du courage. Elle se leva alors et partit en direction du centre du camp, et attendit le signal du chef de Clan. Il ne tarda pas, et tous se réunirent. Nuage de Rose et Nuage du Corbeau étaient là eux aussi. Ils étaient heureux d’assister à la nomination de leur sœur en tant que guerrière. Ils n’étaient pas jaloux, au contraire, ils étaient fiers. Les anciens avaient dit d’eux « des orphelins sans éducation, des orphelins faibles » mais ils avaient totalement tord, et tout pouvait le prouver. Du regard, Brumes Eternelles invita Nuage des Fées à le rejoindre.

« Nous sommes réunis en cette tiède journée de printemps pour accueillir une nouvelle guerrière dans nos rangs. Il s’agit de Nuage des Fées, qui a appris à grandir avec Brumes Eternelles, qui t’as jugée prête. A partir d’aujourd’hui, ton nom sera Fée des Bois, et j’espère compter sur toi pour être une guerrière fidèle et loyale. »


Fée des Bois remercia le chef d’un signe respectueux de la tête puis elle se tourna vers les chats qui scandaient son nouveau nom qui roulait étrangement dans sa bouche. Pourtant, elle le pensait comme si elle l’avait toujours su. Elle leva les yeux vers le ciel et posa une question à ses parents.

* Êtes-vous fiers de moi ? *


Personne ne lui répondit mais elle s’en fichait. Tout ce qui comptait, c’était le présent. Elle alla rejoindre son frère et sa sœur qui la félicitèrent et lui apprirent qu’ils seront nommés quelques semaines plus tard.

En effet, Fée des Bois assista à leur baptême. Nuage de Roses devint Symphonie des Roses et Nuage du Corbeau devint Vol du Corbeau. Fée des bois trouvait ces deux noms très beaux et ils correspondaient parfaitement aux deux personnes. Elle allait partir quand Symphonie des Roses vint vers elle.

« Où vas-tu ?, demanda la nouvelle guerrière.
- Je vais aux falaises.
- Je peux venir avec toi ?
- Oui. »


Symphonie des Roses sourit et elles partirent toutes deux tandis que Vol du Corbeau restait au camp. Elles marchèrent lentement, admirant les bourgeons verts du printemps. L’herbe était douce sous leurs pieds et les oiseaux chantaient haut et fort le retour du printemps. Les deux sœurs se sourirent, heureuses pour le moment. Elles arrivèrent enfin à leur destination. Symphonie des Roses s’arrêta mais Fée des Bois continua de s’avancer et elle resta là au bord un long moment, perdue dans ses pensées. Symphonie des Roses y coupa court lorsqu’elle dit.

« On rentre ? »


Fée des Bois acquiesça et tourna le dos au vide, sans regarder par dessus son épaule. Elle rejoignit Symphonie des Roses en quelques bonds et elles partirent toutes les deux vers leurs nouvelles vies, une vie remplie de joie et de bonheur.

    4 - Départ & Découvertes.


Fée des Bois grandissait vite, autant dans sa tête que dans son corps. Elle devint rapidement une chatte belle et élégante. Elle et Brumes Eternelles étaient très proches, et cela encore plus depuis que le père de Fée des Bois, Larmes du Colibri est mort. La femelle le considérait encore comme un père. Il la soutenait dans tout ces choix. Mais elle savait que quelque chose clochait chez lui. Elle eut encore plus de doutes quand il lui demanda de la rejoindre dans la forêt. Elle s’y rendit avec un mauvais pressentiment. Elle avait l’impression qu’il avait coupé tous les ponts et qu’il voulait seulement le faire avec elle. Mais pourquoi ? Inquiète, Fée des Bois n’avait pas envie de savoir aussi elle n’alla pas très vite. Mais elle ne voulait pas qu’il renonce à lui dire et elle repartit plus vite.

Lorsqu’elle arriva elle découvrit Brumes Eternelles la tête baissée vers le sol. Quand elle arriva, il leva les yeux vers elle et elle cru sincèrement qu’il allait venir se réfugier dans son pelage. Mais il n’en fit rien et ses yeux exprimaient toute la tristesse de son âme. Elle l’interrogeait du regard, ne comprenant pas ce changement d’attitude. Il était avant si enjoué, si heureux. Et voilà qu’il exprimait autant de tristesse qu’elle à la mort de Larmes du Colibri. Il ne pleura pas, mais Fée des Bois vit ses yeux se mouiller et lui cligner des paupières comme pour les chasser.

« Je pars, dit-il simplement.
- Pourquoi ?, répondit Fée des Bois, touchée.
- Parce que je t’aime. »


La femelle s’arrêta. Elle était si surprise qu’elle arrêta un moment de respirer. Brumes Eternelles était amoureux d’elle ? Comment le faire revenir ? Comment l’empêcher de partir ? La seule façon qu’elle eut, c’est de lui avouer elle aussi la vérité.

« Moi aussi.
- Adieu, répondit-il.
- Non ! Non, reviens !, cria-t-elle. »


Mais le matou s’était déjà enfui loin dans la forêt. Elle n’entendait même plus sa course rapide. Fée des Bois ne songea même pas à le courser pour savoir où il allait et encore moins de le rattraper comme elle l’avait fait lors de son tour du territoire. Les souvenirs remontèrent en elle, comme la première fois qu’elle avait chassé, celle où elle lui avait bondi dessus et où elle avait atterri dans l’herbe car il s’était déplacé ; cette fois où elle avait voulu lui faire peur en lui bondissant dessus depuis un arbre et qu’il était au dessus d’elle dans l’arbre, la première qu’elle l’avait combattu où ça s’était terminé en chatouillade party. Aucune larme ne coula des yeux bleus de Fée des Bois car elle retourna bien vite au camp avant d’avouer au clan des étoiles sa tristesse et donc sa défaite. Elle alla dans l’antre du chef et miaula sa présence.

« Entre, Fée des Bois »


La femelle obéit et salua son chef une fois qu’elle fut à l’intérieur. Elle n’observa l’endroit qu’en un simple coup d’œil avant de lui apprendre le départ de Brumes Eternelles.

« Brumes Eternelles ...
- Je le sais.
- Pourquoi ne m’avoir rien dit ?
- Tu aurais réfléchis et tu serais partie avec lui.
- Et pourquoi ne pas me laisser partir ?
- Parce que ta sœur et ton frère ont besoin de toi. »


Fée des Bois ne répondit pas, car sinon elle aurait été jugée insolente. Elle sortit, saluant son chef sur le pas de l’entrée. Elle partit dans la forêt, puis sur les plaines, et enfin dans les territoires libres. Elle ne les avait que peu de fois foulés, et c’était chaque fois pour elle l’occasion de songer à ses souvenirs et d’être enfin seule.

Une lune avait passé depuis le départ de Brumes Eternelles et Fée des Bois pense toujours à lui. Elle est encore en vadrouille dans les territoires libres, et elle y passe de plus en plus de temps maintenant qu’elle n’a plus personne avec qui passer une journée plaisante, a part sa soeur mais elle était bien trop occupée avec son apprenti. Aujourd’hui elle avait senti la présence de quelqu’un, et cette odeur ressemblait étrangement à celle de son père, et il lui avait lui même dit qu’il portait encore l’odeur de la mère des trois petits. Intriguée, Fée des Bois avait voulu voir cette personne. Ce n’était autre que Miel des Tropiques, une ancienne guerrière de la Tribu du Soleil. Fée des Bois se présenta.

« Je m’appelle Fée des Bois, guerrière de la Tribu de la Neige.
- Je m’appelle Miel des Tropiques, Tribu du Soleil., lui répondit la chatte.
- Connaissez-vous Plumes de Vie ?
- Oui, c’est ma sœur. Elle est dans la Tribu de la Neige alors vous devez la connaître.
- C’était ma mère.
- C’était ?
- Elle est morte en nous donnant le jour, à mon frère, ma sœur et moi. »


La femelle de la Tribu du Soleil n’était visiblement pas au courant. Plumes de Vie et elles avaient du arrêter de se voir pour quelconque raison déplorable. Mais ce ne fut pas de la pitié que Fée des Bois lut dans le regard de sa tante, mais du dégoût et de la haine. Pourquoi ?

« Vous l’avez tuée ! Toi et tes frères et sœurs ! Vous êtes des meurtriers ! Allez vous en !, lui cria Miel des Tropiques.
- Pourquoi dites-vous ça ? Je ne suis pas coupable de sa mort ! »


Mais la femelle de la Tribu du Soleil s’enfuit en pleurant. Sa scène de colère était-elle pour cacher ses larmes ? Fée des Bois l’espérait de tout cœur. Elle voulait connaître la personne la plus proche de sa mère, pour connaître enfin cette dernière car Larmes du Colibri ne lui en avait jamais parlé. Peut être qu’il ne connaissait pas Miel des Tropiques ? Dans ce cas pourquoi Plumes de Vie ne lui avait pas parlé de sa sœur alors qu’elles semblaient plutôt bien s’entendre auparavant.

Fée des Bois n’y comprenait rien. Avait-elle fait une approche trop directe alors qu’elle ne connaissait rien de sa mère, alors qu’elle ne savait que son nom et rien d’autre ? Elle décida de rentrer pour raconter cette histoire à Symphonie des Rose et Vol du Corbeau. Peut être auront-ils une idée ? Sur le chemin du retour, elle attrapa un lapin qu’elle traîna péniblement jusqu’au camp. Elle le posa sur la pile de gibier et s’allongea sur le côté, dans l’herbe fraîche. La température augmentait ces derniers jours et c’était vraiment pénible. Finalement, Fée des Bois attendit la nuit fraîche et elle s’y trouva bien, aussi se proposa-t-elle pour veiller le camp cette nuit. Le lendemain elle dormit et se réveilla en début d’après-midi, en très bonne forme. Elle entendit alors l’appel du chef et vint comme les autres autour de lui. Tous s’assirent et Fée des Bois vit deux chatons intimidés, l’un gris et l’autre écaille de tortue. Le chef du Clan prit la parole.

« Nous sommes réunis aujourd’hui pour célébrer le baptême de deux frères. Petit Océan, tu t’appelles maintenant Nuage Océanique et ton mentor sera Fleur Eternelle. Je compte sur toi pour faire de lui un bon guerrier. Petit Coquelicot, tu répondras au nom de Nuage du Coquelicot et ta mentor sera Fée des Bois. Fée, fais de lui un guerrier aussi fort que toi. »


Surprise, Fée des bois s’avança et effleura le museau de son apprenti. Il semblait si fier qu’elle ne voulut pas le décevoir. Brumes Eternelles aussi aurait été fier d’elle ... Fée des Bois s’interdit de penser à lui et elle retourna vers son nouvel apprenti. Elle lui annonça que demain commençait son entraînement, et plus précisément le tour du territoire. Elle lui conseilla de bien dormir et lui recommanda de ne pas jouer trop tard avec les autres apprentis. Elle alla féliciter Nuage Océanique et lui assurer qu’elle prendrait bien soin de son frérot. Elle lui demanda comment était Nuage du Coquelicot. Nuage Océanique lui dit qu’il était gentil et qu’il apprenait vite. Il ne se fâchait pas, sauf si on faisait des commentaires sur sa famille, surtout sur sa mère qui est morte à leur naissance. Fée des Bois eu un relent de tristesse et décida d’en parler avec Nuage du Coquelicot lorsqu’elle le connaîtrait mieux. Pour l’instant, elle devait vérifier que deux proies resteraient dans le tas de gibier le lendemain pour qu’elle n’ait pas à chasser. Elle put aller se coucher rapidement elle aussi, après avoir regardé les apprentis jouer ensemble, heureux. Si seulement elle avait put être comme eux, insouciante et tranquille, sûre d’avoir un parent sur qui compter. Elle avait eu Brumes Eternelles, et elle espérait ne plus avoir besoin de lui maintenant qu’il était parti. Elle laissa ses douloureux souvenirs de côté et alla se coucher. Elle s’endormit et rêva de ses après-midi avec son frère et sa sœur. Elle ne les avait pas vu, savaient-ils qu’elle avait un apprenti ? Elle attendit qu’ils viennent dans la tanière mais quand ils rentrèrent elle était déjà endormie. Ce fut l’un des autres guerriers qui leur apprit. Symphonie des Roses et Vol du Corbeau s’allongèrent aux côtés de leur sœur et s’endormirent aussi, comptant bien la féliciter le lendemain matin.

    5 - Enseignement.


Fée des Bois se leva après sa sœur et son frère et elle les trouva près du tas de gibier. Elle s’allongea sans bruit et cueillit deux souris dans le tas qu’elle mit à part. Elle allait repartir discrètement quand une forme grise lui bondit dessus et qu’une autre noire et blanche la cloua au sol. Elle rit et dit comme elle put, écrasée par le poids des deux personnes qu’elle aimait le plus au monde.

« Arrêtez, vous ... m’écrasez !
- Justement, répliqua son frère, c’est le but ! Félicitations petite sœur !
- On a apprit pour l’apprenti, bravo Fée !
- Merci ... Mais vous pouvez partir maintenant ! »


Dit-elle d’un ton faussement fâché. Elle s’ébroua et cloua son frère au sol. Mais elle ne put pas continuer car elle devait s’occuper de ton apprenti. Elle agita sa queue en signe d’au revoir et trottina jusqu’à la tanière des apprentis où elle pénétra et réveilla Nuage du Coquelicot. Elle sortit ensuite et retrouva ses deux souris, mais son frère et sa sœur étaient partis chacun de leur côté. Elle attendit un moment que Nuage de Coquelicot la rejoigne puis ils se mirent en route. Elle lui montra tous les territoires du clan du vent puis lui décrivit les territoires libres. Nuage du Coquelicot apprenait vite et bien, comme l’avait dit son frère. Il n’était pas susceptible mais il était fier. Fée des Bois lui apprenait tout ce qu’elle savait mais il avait toujours quelque chose à lui demander, quelque chose à rétorquer et ca ne donnait aucune envie à Fée des Bois d’être gentil avec lui. En grandissant, il devenait de plus en plus irritable et irritant. Il avait réponse à tout et aucune gêne.

Fée des Bois lui apprit à chasser, de manquant aucune occasion de lui faire remarquer sa mauvaise position, ce qui lui faisait rater sa proie et ça l’agaçait. Néanmoins chacun gardait son calme, et ce n’était que lorsqu’ils étaient seuls que la pause de la guerre se terminait. Les deux faisaient vraiment la paire car les regards noirs qu’ils se lançaient étaient aussi foudroyants l’un que l’autre. Mais Fée des Bois possédait la sagesse et Nuage du Coquelicot lui devait du respect. Elle lui apprit à monter dans les arbres, elle lui apprit à traquer une proie. Elle lui apprit à courir et tout ça dans la joie et la bonne humeur ! Enfin, en apparence ... Chaque soir, son frère et sa soeur demandaient des nouvelles et elle répondait avec un grand sourire qu’il était super gentil mais tellement ironiquement que son frère et sa soeur lui souhaitaient bonne chance. Fée des Bois grommelait et allait se coucher. Vint alors l’entraînement au combat. Fée des Bois ne savait pas par quoi commencer. Après mûres réflexions, elle décida de tester les réflexes d’auto-défense de son apprenti. Mais ce dernier ne semblait pas user d’auto-défense, mais plutôt d’attaque, voulant apparemment saisir une occasion de griffer Fée des Bois en faisant passer ça comme un accident. La guerrière usa de toutes ses possibilités pour le combattre, car même si ça n’avait pas l’allure d’un vrai combat, les griffes étaient tout de même un peu sorties. Fée des Bois finit par le clouer au sol et il voulut se relever mais la guerrière était endurante et l’apprenti à bout de force. Une lueur de victoire brilla dans les yeux de l’orpheline et Nuage du Coquelicot n’accepta pas ça. Il lui cracha au visage, et ce fut trop pour Fée des Bois. Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Elle le relâcha, et lui dit, le visage collé contre celui du jeune chat, les yeux pleins de colère.

« C’est ça, vas courir dans les jupons de ta mère pour te plaindre. Quoi que la tienne ne puisse plus vraiment t’aider n’est-ce pas ?
- N’insulte pas ma mère !
- Je ne l’insulte pas, je la plains ! »


Nuage du Coquelicot lui bondit dessus mais Fée des Bois esquiva. Elle remarqua avec inquiétude que le petit avait sortit ses griffes. Il n’était d’ailleurs plus si petit que ça, il était d’ailleurs bientôt guerrier. La guerrière grimaça et se contente, griffes rentrées, de repousser les attaques de Nuage du Coquelicot, attendant qu’il s’épuise. Mais ce fut son frère, Nuage Océanique, qui déboula, ayant entendu les cris, sans doute. Il fixa la guerrière, incrédule, puis son frère, qui n’avait toujours pas rentré ses griffes. L’autre apprenti s’élança entre les deux adversaires et miaula.

« Mais enfin, qu’est ce que vous faites ?
- Ce qu’on fait, répondit hargneusement Nuage du Coquelicot, on règle nos comptes !
- Tiens, explique lui, toi, si tu te crois si intelligent, répliqua Fée des Bois, amère. Ne reviens pas chouiner vers moi, je ne suis pas ta mère !
- Et j’espère que tu ne ..., commença le jeune chat.
- ... Le sera jamais !, l’interrompit la guerrière. J’espère aussi ! Moi aussi j’ai perdu ma mère et ce n’est pas pour autant que je ne cherche pas l’amitié des autres ! Prend exemple sur les gens normaux, comme ton frère par exemple ! »


Fée des Bois le laissa planté là, la gueule ouverte sur une phrase que Nuage du Coquelicot ne prononça jamais car il ne sut pas comment s’exprimer pour sauver son honneur. La tirade de Fée des Bois lui boucla le bec et il se renfrogna. Dégoûté, Nuage Océanique toisa son frère, le rejet dans les yeux. Il partit, courant après Fée des Bois, lui demandant de revenir. Lorsqu’il arriva près d’elle, il dit prudemment.

« Je venais pour dire à Nuage du Coquelicot que j’allais devenir guerrier. »


Il ne savait pas pourquoi il lui disait ça, mais il voulait le dire à quelqu’un alors il choisit la mentor de son frère. Cette dernière se retourna, les yeux brillants. Elle s’exclama joyeusement.

« Mais c’est formidable ! Je pensais faire la même chose pour ton frère, qu’en dis-tu ? »


Elle lui sourit et Nuage Océanique fut décontenancé par ce changement subit d’attitude. Alors qu’une minute plus tôt, elle était furax contre son apprenti, la voilà décontractée comme après une bonne journée de chasse avec des amis. Mais Nuage Océanique s’adapta à la situation et lui sourit.

« Si tu penses qu’il est prêt. Ca lui ferait vraiment plaisir qu’on soit nominés ensemble. Dis, tu crois que tu pourrais nous regarder nous battre ?
- Oui ..., répondit Fée des Bois, sceptique. Elle s’affirma : Oui, c’est une bonne idée. »


Les deux chats repartirent sur leurs traces. Lorsqu’ils arrivèrent, ils trouvèrent Nuage du Coquelicot allongé par terre comme si il attendait quelque chose. Visiblement, Nuage Océanique et Fée des Bois étaient son miracle. Fée des Bois laissa le frère de son apprenti lui expliquer son idée et Nuage du Coquelicot donna son accord. Il s’était calmé, tout comme Fée des Bois. Cette dernière les regarda et les corrigea, cela jusqu’à ce que le soleil se couche. Fée des Bois rit et leur demanda d’arrêter. Éreintés, les deux apprentis remercièrent la guerrière et allèrent se coucher. De son côté, Fée des Bois alla voir si Fleur Eternelle dormait. Elle vit que non, et lui exposa son idée. Elle était du même avis, et toutes deux allèrent voir le chef du Clan pour demander son avis. Le lieutenant leur dit qu’il était couché. Fée des Bois lui répondit ceci :

« Donc, il se réveillera. »


Surprise, Fleur Eternelle mit un temps pour suivre Fée des Bois qui miaulait avec force. Finalement, le chef se réveilla et leur dit d’entrer. Fée des Bois exposa son idée, et Fleur Eternelle la sienne. Après réflexion, le chef du clan accepta et leur dit que le baptême aurait lieu le lendemain. Contentes, les deux nouvelles amies partirent se coucher, des bons, et des mauvais, souvenirs dans la tête. Elle s’endormit, tranquille, satisfaite de sa route.

    6 - Le début et la fin.


Fée des Bois n’en avait rien dit à Nuage du Coquelicot et elle espérait que son frère, Nuage Océanique, ne gâcherait pas la surprise. La guerrière s’était réveillée tôt après une courte, mais très bonne, nuit de sommeil. Elle s’était éveillée la faim au ventre, comme lorsqu’elle se levait, quand elle était petite. Elle se sourit à elle même et sortit. Elle croisa le lieutenant qui lui jeta un regard respectueux et un peu craintif. Il faut bien dire qu’elle avait été impérative avec lui hier soir mais elle avait voulu se faire pardonner auprès de Nuage du Coquelicot. Mais le voilà qui arrivait vers elle. Elle le regarda avec des yeux nouveaux et lorsqu’il fut vers elle, elle dit avant qu’il n’ouvre la bouche :

« Je suis désolée.
- Moi aussi, dit-il, à la surprise de sa mentor. »


Les deux rirent et, réconciliés, et allèrent manger une souris. Une fois rassasiés, ils discutèrent de leurs mères respectives, avec mélancolie et respect. Le chef les coupa en lançant son appel. Mine de rien, ils s’approchèrent et Fée des Bois joua le jeu, Fleur Eternelle aussi.

« Nous sommes réunis aujourd’hui pour accueillir deux nouveaux apprentis dans nos rangs. Nuage Océanique, viens. Fleur Eternelle, ta mentor, m’a annoncé que tu étais prêt. Désormais, tu te nommeras Regard Océanique. Nuage du Coquelicot, approche. Tu as été jugé prêt par ta mentor, Fée des Bois. Maintenant, tu t’appelles Pétales de Coquelicot. Bienvenue dans nos rangs, fidèles guerriers ! »


Fée des Bois et Fleur Eternelles, émues, se serrèrent l’une contre l’autre et scandèrent les noms de leurs anciens apprentis. Ces derniers, émerveillés, vinrent remercier leurs mentors. Pétales de Coquelicot semblait déçu. Fée des Bois lui dit :

« T’inquiète, une fois qu’on est mon apprenti, on le reste ! »


Pétales de Coquelicot rit et Fée des Bois fut enfin heureuse. Elle avait réussi une chose dans sa vie et elle était fière d’elle. Brumes Eternelles, Larmes du Colibri et Plumes de Vie pouvaient l’être aussi. Fée des Bois se dit que c’était la fin de leur histoire, le début de celle de Pétales de Coquelicot, et la suite de la sienne ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Nuage De Vorpal

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22

Feuille de Guerrier
Rang:
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas ='(
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Mer 23 Nov - 14:52

Bienvenu par minou =D
Niveau nombre de ligne je crois que c'est bon x), après pour le contenu j'ai pas encore lut [manque de temps]
Il te manque juste les qualités et les défauts
et les codes son bon ^^

Je te souhaite de bien t'amuser =D

_________________

thanks to Moby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Mer 23 Nov - 17:18

Sympa le nom, toi :P
Merci beaucoup, moi aussi je souhaite m'amuser ;p
T'es pas obligée de lire, ça fait 11 pages Word, je rejoue un personnage
que je joue déjà sur un autre forum et qui m'inspire énormément x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Sioux

Admine et Responsable du fow Sioux ~ Solitaire
Calme mais Attention !

Admine et Responsable du fow Sioux ~ SolitaireCalme mais Attention !

Messages : 556
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 20
Localisation : Cherche et tu trouveras bien ;)

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: La Vie est mon seul mentor...
Compagne/Compagnon: Solitaire dans tout les sens du terme.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Mer 23 Nov - 18:35

Bienvenue ! =)

Une nouvelle guerrière pour la Neige, ça lui fera du bien ! Surtout avec un niveau aussi élevé d'écriture ;D
D'ailleurs, j'aime beaucoup ton nom ! <3

_________________
Sioux


La Liberté n'est pas un lieu, mais un état d'Esprit. Tu peux te sentir prisonnier chez toi comme tu peux te sentir libre en prison...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Jeu 24 Nov - 17:58

Merci beaucoup <3
Merci pour le nom et le niveau, je suis sur les forums depuis l'âge de 9 ans,
je suis plutôt calée ! Et j'aime bien tout vos noms ici, ça m'attire sur les forums ça aussi :3
Surtout que j'ai quitté des forums pour venir ici, me décevez pas ;D /FRIGOETAVION/
Je fais mes qualités et mes défauts le plus vite possible,
pour pouvoir me mettre à rp dès que possible !
Je vous préviens de toute façon dès que j'ai terminé tout ça (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Nuage De Vorpal

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Apprenti(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 156
Date d'inscription : 03/09/2011
Age : 22

Feuille de Guerrier
Rang:
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas ='(
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Ven 25 Nov - 15:32

J'adore ton kit =D
C'est vrais que ton nom est superbe ^^

_________________

thanks to Moby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nuage Etoilé

Apprenti(e) de la Tribu de la Source

Apprenti(e) de la Tribu de la Source

Messages : 26
Date d'inscription : 24/11/2011
Age : 21
Localisation : Sois dans son lit à roupiller comme un zombie, sois sur le dos de son dadounet d'amour lancé au triple galop dans un champ les cheveux au vent... Ou sinon devant son ordi à désespérer devant le temps de téléchargement (légal hein! xD ) de son épisode de Vampire Diaries! xD

Feuille de Guerrier
Rang: Apprenti(e)
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas ='(
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Ven 25 Nov - 16:53

J'aime beaucoup ton nom!
Bon, je te souhaite pas bien venue on est arrivé en même temps! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Etoile de Lynx

Admine Moon ~ Meneur de la Neige
Moon Cherche juste à s'Amuser !

Admine Moon ~ Meneur de la NeigeMoon Cherche juste à s'Amuser !

Messages : 109
Date d'inscription : 01/07/2011

Feuille de Guerrier
Rang: Meneur de Clan !
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas... Pour l'instant
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Sam 26 Nov - 13:48

Bienvenue sur le forum^^.
J'ai lu ton histoire... Splendide. Même si elle est très triste. Par contre, je n'ai pas très bien compris la relation entre Colibri et Fée. Amour ou haine? Voire les deux peut-être...
Ne serais-tu pas Vol du Corbeau sur un autre forum?
Sinon, dans ton histoire, mon personnage préféré est sans conteste Brumes Eternelles. J'adore tout de lui ^^'.
Sinon, tout a été dit, à bientôt^^, dans le rp^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Sam 26 Nov - 13:59

Colibri et Fée, c'est amour Colibri pour Fée, et du côté de Fée, ben elle est très partagée /:
Entre amour et haine, j'entends. Parce que malgré tout c'est quand même son père ;p
Oui, je suis Vol du Corbeau, sur ~La Guerre des Clans~ (; T'y es toi aussi ? '(:
Merci beaucoup pour l'histoire <3 Moi aussi, je l'aime bien, BE ;p
A bientôt , très bientôt !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Etoile de Lynx

Admine Moon ~ Meneur de la Neige
Moon Cherche juste à s'Amuser !

Admine Moon ~ Meneur de la NeigeMoon Cherche juste à s'Amuser !

Messages : 109
Date d'inscription : 01/07/2011

Feuille de Guerrier
Rang: Meneur de Clan !
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas... Pour l'instant
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Sam 26 Nov - 14:02

De rien^^.
Merci pour les explications des relations^^.
Et oui, je suis sur ce forum.^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Sam 26 Nov - 15:14


Aah ouais :3 Qui es-tu ? Simple curiosité :O
Ca m'fait penser, j'ai pas mis curieuse dans les défauts,
même si je viens de les modifier ;p Je remets curieuse, j'y tiens
trop pour ne pas le mettre !!
Mais sinon, TERMINE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Etoile de Lynx

Admine Moon ~ Meneur de la Neige
Moon Cherche juste à s'Amuser !

Admine Moon ~ Meneur de la NeigeMoon Cherche juste à s'Amuser !

Messages : 109
Date d'inscription : 01/07/2011

Feuille de Guerrier
Rang: Meneur de Clan !
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas... Pour l'instant
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Sam 26 Nov - 15:30

Je pense que tout est bon. Manque plus qu'un admin pour te valider^^.
Sinon, ce n'est pas très difficile de deviner qui je suis^^. Mon perso ressemble à Lynx, sauf qu'il est gris et pas brun^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vent du Nord

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 86
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant l'écran de mon ordinateur, assise confortablement sur le siège, les pieds sur le radiateur. ~

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrier
Mentor/Apprenti: Nuage de Vorpal
Compagne/Compagnon: -
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Lun 28 Nov - 18:08

    Bienvenue.
    Très belle histoire :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerredesclans.forum-actif.net/
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Lun 28 Nov - 18:11

Merci beaucoup !
Merci pour l'histoire <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM
avatar

Plume de Mésange

Guerrier(e) de la Tribu du Soleil

Guerrier(e) de la Tribu du Soleil

Messages : 127
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 18
Localisation : Là où tu t'y attends le moins ... BOUH !

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: A Pas
Compagne/Compagnon: A Pas ='(
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Lun 28 Nov - 20:34

Bienvenue !!! Superbe histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Fée des Bois

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Guerrier(e) de la Tribu de la Neige

Messages : 25
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 20
Localisation : Lyon

Feuille de Guerrier
Rang: Guerrière
Mentor/Apprenti: Non.
Compagne/Compagnon: Non.
MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE | Mar 29 Nov - 16:17

Merkii <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://TIME-OUT.JDRFORUM.COM


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fée des Bois | VALIDE |

Revenir en haut Aller en bas
 

Fée des Bois | VALIDE |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Pour commencer :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: